La VIPlaylist #16 Charlotte & Magon + session acoustique

self-portrait-white

Charlotte & Magon est un duo Franco-Israelien basé à Paris. Leur musique est un mélange atypique d’Electro-Pop & de Pop psychédélique, pour ma part je la qualifierais précisément de « Cosmic Pop ». Cosmique plus que psychédélique car même s’ils aiment l’introspection et le voyage intérieur, leur exploration est d’avantages tournée vers le monde. Leur monde, dans le lien qui les uni, un lien intrigant, intime, oscillant entre une histoire d’amour pudique et une géméllité qu’eux même ne remarquent peut être même plus. Mais également un monde plus global, qui dépasse le concept d’homme & femme, de pays, de nation, l’univers vers lequel ils tentent une exploration sensible et bienveillante. Un monde ou la chaleur de l’humain se confronte à la froideur de l’espace. Charlotte & Magon, c’est la pureté d’un lien humain idéal, de deux êtres qui se tiennent par la main et qui partent explorer sur les autoroutes blanches et lisses un tableau noir et vaste sur lequel ils espèrent trouver une planète dont ils imaginent sans trop la palper une règle du jeu où tout serait retourné et retournable. Leur style est à cette image, des pièces, des vêtements, des accessoires, qu’ils empruntent à des vies passées et qu’ils projettent dans un monde neutre. C’est cela que je ressens chez eux, un constant besoin de prendre des empreintes du monde et du passé et de les projeter dans un futur vierge.

_

Quel est votre rapport à la mode et aux vêtements ?

Nous suivons la mode d’une manière assez décalée, nous sommes un peu en dehors des saisons et des styles même si nous apprécions en ce moment le renouveau des nineties. Les vêtements sont pour nous les éléments d’un jeu vitale, la promesse d’une chasse au trésor lorsque nous entrons dans un magasin de fripes, une manière de romancer notre quotidien, de marquer notre unicité. Nous faisons très souvent notre shopping ensemble et c’est une fiesta euphorique à chaque fois. Nous interchangeons certains de nos vêtements, on aime les choses unisexes ou féminines pour Magon et masculines pour Charlotte. Nous nous habillons à 95% en seconde main. C’est d’abord par nécessité financière mais c’est devenu un choix éthique. Nous redonnons, échangeons ou revendons les vêtements que nous ne voulons plus porter. Notre rapport à la mode est donc décalé, obsessionnel, hystérique, écolo, aventureux et amoureux.

Faites-vous une différence entre vos tenues de scène et vos tenues de tous les jours ?

Oui ! Pour la scène, nous voulons des vêtements hors du commun, qui habillent notre univers sonore. Nous optons en ce moment pour le look total blanc, plutôt unisexe, mi-cosmautes mi-travailleurs. Nos instruments et éléments scéniques sont aussi peint en blancs. Très bientôt, nous révèlerons nos nouveaux costumes modelés par Sabath Salinas, une talentueuse créatrice mexicaine qui vit à Paris depuis une dizaine d’années. Sabath est aussi la tenancière du 57bis avec son compagnon Antoine, le magasin où nous avons tourné la session acoustique. Nous espérons que nos nouveaux costumes seront prêts pour notre concert de samedi !! (à l’Espace B à Paris-> infos ici)

2

Photo prise par Sylvain Gripoix lors du concert organisé par Faubourg Simone (notre radio chouchou) au Carreau du Temple à Paris.

Quel(le)s sont vos marques ou vos créateurs préféré(e)s ?

En général, nous n’avons pas de marques ou de créateurs préférés, car c’est le hasard, les cadeaux ou les coups de foudre vestimentaires qui nous habillent. On s’habille chez Guérisol, dans les brocantes, chez les autres et au 57bis. On se retrouve en ce moment avec beaucoup d’habits de Daniel Hechter et Marithe François Girbaud, des pièces vintage de Poivre Blanc et de Damart, et pas mal de vêtements de provenance inconnue.

Une pièce dont vous ne pourriez pas vous séparer ?

Magon : Chemise planète Hollywood des années 90 trouvée à Emmaus par Justine, la mère de Charlotte.
Charlotte : Une combinaison en coton de la Brigade des Jeunes Pompiers Allemands dénichée par Magon dans un magasin de seconde main en Bulgarie.

4

Charlotte par Magon sur le quai de la gare de Groslay avec sa combinaison des Jeunes Pompiers Allemands – Magon par Charlotte sur le parking d’une aire d’autoroute avec sa chemise Planète Hollywood.

Une pièce qui vous fait rêver ?

Charlotte : Sans hésiter une seconde la combinaison de Sigourney Weaver dans Alien I.
Magon : Le bonnet rouge original du Commandant Cousteau.

Un produit de beauté fétiche ?

Charlotte : L’argile ! / Magon :  Sebiprox.

Comment définiriez vous votre lieu de vie ?

Notre lieu de vie est un cockpit créatif et un havre de paix. Nous y vivons mais c’est aussi là où toutes nos idées prennent forme : dans notre studio pour la musique, dans notre bureau pour les photos, le montage de nos clips, la création de nos tee-shirts pour le merch et les emails, dans la cuisine parfois pour les textes et les plans sur la comète… Nous avons même utilisé notre chambre pour filmer le clip de notre chanson « We Are The Thunder”. On use et abuse des spots de notre ville et de ses alentours pour filmer nos clips, faire nos photos de presse en auto-portrait. Notre demeure/studio/bureau est si proche de Paris et à la fois complètement ailleurs, protégée du tourbillon parisien, avec une petite forêt au bout de notre rue, des fêtes de village et un nom drolatique. À Groslay, seuls les avions nous dérangent.

7

Charlotte&Magon au travail dans leur bureau. Photo prise par le bassiste et producteur israélien Nimrod Goldfarb

Un objet déco que vous adorez ?

Les plantes. Selon nous, il n’y a rien de plus beau et d’essentiel qu’une plante pour décorer un lieu. Car la plante est vivante et demande de l’attention. C’est une partenaire de vie, témoin et reflet des turpitudes et bonheurs d’un foyer. On remarque que quand nos plantes sont dans un état un peu pitoyable, c’est que nous-mêmes n’avons pas vraiment fait attention à nous ! Nos plantes sont assez mélomanes. L’une d’entre elle trône majestueusement sur notre piano et grandit à vitesse grand V.

Comment définiriez-vous le « Chic à la française » ?

Charlotte : Avoir l’air de n’avoir besoin de personne, super apprêté et/ou super cool. Le souci du détail. Peu de prise de risques, mais toujours du bon goût, ou donner l’impression que l’on pense savoir ce qu’est le bon goût.

Une adresse pour faire du shopping ?

Sans hésiter au 57bis boulevard de Rochechouart à Paris. C’est une expérience presque irréelle que l’on vit lorsque l’on pénètre dans ce lieu complètement atypique. Après vous être fait aboyer dessus par deux adorables chiens Xolos mexicains à l’allure étrange, Antoine et Sabath (qui a créé nos costumes) vous accueillent gentiment ou drôlement selon les jours. Vous y trouvez des robes Chanel des années 50, des K-Ways ou des sweats vintage, des chemises japonaises collector en jean et brodées etc. Il y a aussi des livres à chiner. Antoine est un grand connaisseur et collectionneur de photos amateurs anciennes et d’Art Brut, de magnifiques oeuvres sont cachées ici ou là derrière les portants de vêtements. Ils organisent aussi dans le magasin des expositions et des évènements en tout genre. Les horaires d’ouverture sont fluctuants, entre midi et 21h. Desfois moins. Desfois plus. Desfois pas. www.57bis.com

10

Magon au 57bis par Thomas Jardin

Une adresse pour manger ?

Nous sommes végétariens et lorsque nous découvrons un restaurant sur Paris qui nous correspond, on sabrerait presque le Champagne. L’année dernière, nous avons découvert Hank Burger situé entre la Place des Vosges et Pompidou à Paris. On y mange des hamburgers faits maison avec steaks, fromages et sauce vegans. Leur mayonnaise vegan et leurs frites maison sont succulentes. Il y a des aliments sans gluten et anti-allergène au choix, les tarifs sont assez accessibles. www.hankburger.com

Un endroit pour faire la fête ?

À Tel-Aviv, dans un de ces lieux qui apparait puis disparait tous les semestres.

Quelque chose à dire sur cette session acoustique ?

Nous avons rencontré Sebastien Brodart, l’homme du Bruit des Graviers www.lebruitdesgraviers.com, au Walrus www.the-walrus.fr alors qu’il filmait une session pour la chanteuse Farao. Un beau moment. Nous avons ensuite sympathisé et bu des coups jusqu’à tard. Ses vidéos tout en douceur et en tension émotionnelle sont magnifiques. On a été honorés de pouvoir chanter pour sa caméra chez nos amis du 57bis.

La playlist de Charlotte & Magon

Noura « Paris dans mon sac » / Tyrone Davis « Can I Change My Mind » / Unknown Mortal Orchestra « Multi-Love” / Bobbie Gentry “Fancy” / Weyes Blood « Do you need my love”

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestGoogle+

Vous aimerez

1 commentaire on “La VIPlaylist #16 Charlotte & Magon + session acoustique

  1. C’est de la tuerie ! Ce groupe ( charlotre & Magon ) est une elixire authentique, millésimée dans un fût de la fin des 70’s / dèbut 80’s.
    Je ne connaissais pas votre blog Melle Zoé bassetto, mais avec ce genre de découverte musicale, votre blog devient un gage de qualité !!

    A découvrir !! Sans modération :)

    Merci

    Arrhur Macallan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *