Investir dans un sac de luxe

Je réfléchissais à mon rapport au luxe et aux belles choses et j’ai eu envie de vous écrire un article à ce sujet. Plus spécifiquement sur les sacs de luxe qui ont été les premières pièces dans lesquelles j’ai dépensé une importante somme d’argent.

MON EXPERIENCE AVEC LES SACS DE LUXE

_

Je me souviens précisément de l’année et du mois où j’ai acheté mon premier joli sac. Grâce à mes archives de blog mais pas que. C’était en août 2008, il y a 10 ans. Un achat mûrement réfléchi qui était aussi l’occasion de me récompenser d’une année d’effort combinant mon retour à l’école (après deux années d’arrêt) et mon travail en entreprise dans le secteur bancaire.

Avant de passer le cap, je me faisais plaisir de temps en temps avec des sacs un peu moins chers mais très à la mode à l’époque. Je me souviens notamment de la marque Brontibay ou de mes cabas Vanessa Bruno que je m’étais offert lors des ventes privées. Je n’arrive pas à me souvenir de comment l’envie d’un sac plus « luxe » est née précisément. J’ai sans doute été inspirée sur la blogosphère de l’époque ou sur les forums que je fréquentais avant même l’ouverture de mon blog. Je pense que c’était la suite logique à mon amour débordant pour la mode et les jolies choses.

C’est donc en août 2008, que je suis offert mon premier « it bag » : le Speedy Louis Vuitton. C’est comme si c’était hier. Je me souviens avec joie de mon passage dans la boutique, puis de la jolie boite en carton marron et du dust bag beige qui renfermait mon précieux bébé.

Pourquoi Louis Vuitton ? Je n’avais jamais vraiment été attirée par cette marque je trouvais beaucoup trop copiée mais j’ai toujours eu une affection particulière pour les malles, les sacs de voyage et le fameux sac Speedy. Une forme iconique, indémodable et tellement élégante ! A l’époque je détestais la toile monogrammée (j’ai changé d’avis depuis) alors j’avais opté pour la version Damier Ebène taille 30. De mémoire je l’avais payé un peu plus de 400€. Dépenser une telle somme me paraissait tellement dingue à l’époque alors qu’aujourd’hui je me dis un peu honteusement que c’était plutôt « raisonnable » finalement. La faute à l’industrie du luxe qui n’a fait qu’augmenter ses tarifs et qui nous fait un peu perdre la raison ou la notion de l’argent. En 10 ans, son prix a doublé, il est maintenant vendu 800€. C’est encore plus fou quand on regarde du côté des marques comme Chanel car en une décennie, le prix des classiques a été multiplié par 3.

Ce premier achat était le premier d’une longue série mais une chose est sûre : je n’ai jamais regretté un achat luxe. Investir dans de belles pièces m’a permis d’acheter moins et beaucoup mieux.

Et puis au fur et à mesure des années et de mes investissements, je me suis rendue compte que je n’aimais pas les entre deux. J’aime soit porter de très très beaux sacs ou à l’inverse : un grand tote bag, un sac à dos pratique ou bien des paniers l’été. Vous pouvez donc me croiser avec un sac Chanel un jour et avec un sac qui ne vaut quasiment rien le lendemain. J’ai en revanche arrêté d’investir des sacs « entre deux » car en plus de m’en lasser, je prends beaucoup de moins de plaisir à les porter.

Je suis très fière de ma petite collection, d’autant plus que je ne la dois qu’à moi même. Aucun d’eux ne m’a été offert, ce sont les fruits de mes efforts et de beaucoup de travail :)

LES BONNES RAISONS DE S’OFFRIR UN SAC DE LUXE

_

Acheter moins mais mieux. S’offrir un sac iconique calmera vos envies et vos pulsions d’achat. Mieux vaut investir dans le sac dont on rêve plutôt que de gaspiller son argent en en achetant 10 qui ne nous donnerons jamais entière satisfaction.

Un sac de luxe est un excellent investissement lorsqu’il s’agit de basiques ou d’iconiques. Si on prend le cas d’un sac Chanel ou Hermes, il est plus que probable de faire une plus-value à la revente quelques années après quand on voit la progression des prix (qui n’est pas prête de s’arrêter). Je vous invite d’ailleurs à lire cet article dont le titre m’avait fait sourire au moment de sa sortie mieux vaut investir dans un sac chanel que dans un appartement. Pour ma part je vois vraiment ça comme un placement mais un placement bizarrement beaucoup plus sympa qu’un compte épargne haha.

Un sac de luxe est très facile à revendre surtout si vous optez pour un iconique. Vous êtes donc assurée de pouvoir récupérer une coquette somme d’argent rapidement en cas de coup dur. Cela permet aussi de pouvoir changer de temps en temps : revendre certains modèles pour s’en offrir d’autres.

Le sac c’est un peu une deuxième maison, un compagnon qui nous accompagne dans toutes nos aventures et qui transporte nos essentiels au quotidien. C’est l’accessoire ultime d’un look et qui fait parfois toute la différence. C’est aussi la pièce que l’on abime le moins si on en prend soin à la différence des chaussures ou des vêtements. C’est une pièce qui peut voyager à travers le temps et que l’on peut transmettre. La qualité a son importance et je n’ai quasiment jamais été déçue lorsque j’ai mis le prix dans un sac.

La dernière raison et pas la moindre : le plaisir énorme que cela procure, aussi futile soit-il. Economiser, se récompenser, travailler pour, ça fait beaucoup de bien. Certes, c’est aussi une question d’egotrip mais assumons le à 100% ! Il y aura toujours des personnes dans votre entourage pour vous juger ou vous faire culpabiliser. Ne les écoutez pas ! Chaque personne est bien libre de se faire plaisir comme il l’entend. On n’a qu’une vie et… les folies sont les seules choses que l’on ne regrette jamais, n’est-ce pas ?

QUELQUES CONSEILS POUR BIEN CHOISIR SON SAC

_

La chose la plus importante est éviter les coups de tête et les achats compulsifs. Rien de tel que de patienter et de faire durer l’envie pour vérifier que ce n’est pas un « besoin » éphémère.

Ensuite, je vous conseillerai d’investir dans des iconiques qui restent les plus faciles à porter et à associer. De la même façon qu’une petite robe noire parfaite, LE sac doit pouvoir se marier avec le plus de styles possibles. Privilégier les coloris neutres et les formes les plus basiques. Rien ne vous empêche ensuite d’investir dans une pièce un peu plus folle et originale. C’est ce que j’ai fait quand je me suis offert mon sac Gucci Dionysus plein de sequins. Je pensais m’en lasser et puis deux ans plus tard, je suis toujours aussi contente de le retrouver. Certes je le porte beaucoup moins que certains mais je suis bien contente de l’avoir pour agrémenter un look jean/t-shirt ultra simple.

Enfin, un conseil de mon amie Audrey avec qui je discutais de cet article et que je partage totalement : s’offrir son premier sac en boutique. Le plaisir n’en sera que plus immense. L’expérience est assez incroyable et rien de tel que de s’immerger dans l’univers de la marque, de pouvoir essayer et choisir son précieux. Un moment rien que pour soi ou vous allez vous faire choyer, qui donnera encore plus de saveur à ce premier saut dans le luxe.

LES BONS PLANS POUR FAIRE DE BELLES AFFAIRES

_

Dans ma jolie collection, je crois que la moitié sont vintage. Vous le savez sans doute mais c’est un peu ma passion. J’adore l’idée de « recycler » et de redonner une seconde vie à de jolis trésors laissés à l’abandon. En plus de les payer moins chers, on peut trouver des pépites rares, avec la garantie de ne pas les voir sur d’autres personnes. Mais comment dénicher ses trésors et faire de belles affaires ?

Pour ma part c’est souvent lors de voyages que j’ai fait mes plus belles trouvailles. N’hésitez pas à rentrer dans les depots vente ou les friperies des petites villes qui ne payent pas de mine. J’ai acheté plusieurs sacs Louis Vuitton de cette façon. En revanche si je peux vous donner un conseil de part mon expérience, c’est éviter de craquer pour des pièces trop abimées en vous disant que vous les ferez réparer, vous risquez de remettre à plus tard et cela peut vous couter bien plus cher que l’achat du sac en lui même. Il est bien évidemment possible de faire de belles trouvailles dans les grandes villes, les dépôts-ventes ne manquent pas de modèles canons et souvent neufs !

Ensuite il y a les ventes aux enchères, un petit monde passionnant que j’ai découvert l’année dernière. Il est toujours mieux de pouvoir les faire physiquement, cela permet de voir les pièces et vous serez souvent prioritaires. Il est aussi possible de les suivre et d’enchérir en ligne via des sites qui répertorient et diffusent toutes les ventes en temps réel. Attention tout de meme si vous avez l’achat facile et que vous aimez jouer de manière générale car l’adrénaline a tendance à pousse à l’achat. On y prend vite goût ! Attention également aux frais car les prix ne sont pas nets. Il faut généralement ajouter 20% au prix d’adjudication. Noter que les frais sont plus intéressants lorsqu’il s’agit de ventes judiciaires.

Enfin, il y a bien évidemment internet et tous ses sites de revente que vous connaissez. Je pense notamment aux plus connus d’entre eux : Vestiaire Collective et Videdressing. Là aussi prudence, beaucoup de contrefaçons circulent, il est important de rester sur ses gardes et de demander à ce que l’objet soit authentifié.

Et j’allais oublier : tous les sites de vente en ligne spécialisés dans le luxe comme Farfetch, Monnier Frères, Luisaviaroma, NET-A-PORTER et j’en passe ! Vous avez ici la garantie de ne pas acheter une contrefaçon. Les classiques ne sont généralement pas soldés mais il y a régulièrement des réductions sur des modèles très sympas de collections en cours.

J’espère que mon expérience pourra vous aider et que ce type d’article vous plait ! Noter que mon raisonnement fonctionne aussi pour certaines paires chaussures ou en matière de déco, domaine dans lequel je n’hésite plus à investir. N’hésitez pas à partager votre expérience sur le sujet dans les commentaires :)

Vous aimerez

14 commentaires sur “Investir dans un sac de luxe

  1. Bonsoir, je partage ton avis sur les investissements dans les accessoires de luxe. J’ai pour ma part un petit carré Hermes acheté en boutique pour mes 30ans avec ma mère, un très beau souvenir de la prise en charge par la vendeuse. Même avec notre petit budget, nous avons été traité avec autant d’égard que les touristes japonais qui ont dépensés des sommes folles.
    Plus récemment grâce à une vente privée j’ai pu m’offrir un sac Coach et un jour je m’offrirai un Chanel, ce sera un basique pour le garder dans le temps.
    Mon plus grand regret c’est d’avoir loupé une fois en brocante un véritable sac Louis Vitton vintage que je pensais être un faux mais qui s’est avéré être un vrai quand le vendeur a sorti le certificat à la personne qui le lui a acheté. Il n’était sans doute pas pour moi, c’est ce que je me dit.
    Bonne soirée, Bies

    1. Merci de partager ton expérience personnelle ! Un carré Hermes, c’est un basique si chic, tu vas le garder toute ta vie… <3 Et je me dis exactement la même chose quand je loupe une pièce, elle n'était pas faite pour moi :)

  2. Bonjout Zoé,
    Merci pour cet article! j’ai une question: comment peux-tu etre sure en dépot vente (notamment à l’étranger) qu’il ne s’agit pas de contrefaçons?
    Merci pour ton aide,
    Joana

    1. Comme c’est un domaine qui me passionne depuis longtemps j’arrive facilement à discerner les vrais des faux et il y a souvent des petits trucs qui ne trompent pas :)

  3. J’ai trouvé ton article super intéressant mais jamais ô grand jamais je ne mettrait un tel prix dans un sac ! Pour moi c’est de la pure folie de dépenser autant, surtout pour quelqu’un comme moi qui change d’avis sur une pièce très souvent. Donc très bon article mais tu ne m’as absolument pas convaincue.

  4. Bonjour Zoé,

    Je te suis depuis un certain temps déjà et j’affectionne particulièrement ta vision de la mode et du luxe avec un énorme crush pour ton style (notamment en Chanel, mention spécial pour les chaussures ;) ) et je reconnais en toi beaucoup de principes de vie que j’applique au quotidien. Je me retrouve à ta place, il y a 10 ans comme tu le dis, je vais bientôt investir dans mon premier sac de luxe, pourrais-tu à l’occasion donner ton avis sur la marque Coach que je trouve remarquable par son côté extrêmement chic et fun (sûrement la touche New-yorkaise) s’il-te-plait ? Car comme toi, je trouve que Louis Vuitton est malheureusement beaucoup trop copié et que, aujourd’hui, seuls les initiés savent reconnaître les vrais.

    Merci pour ton retour

    Marie

    1. Merci Marie pour ton commentaire <3 Figure toi que je ne connais Coach que de réputation et via mes amies blogueuses Pauline Privez et The Brunette qui aiment beaucoup la marque ! Si ils te plaisent, fonce :)

  5. J’ai une question bète mais … as-tu fait assurer tes sacs ?
    De mon côté, j’ai toujours peur du cambriolage ou des vols …

    Merci d’avance pour ton retour !

    1. Ce n’est pas du tout une question bête car je me suis la posée ! Via mon assurance habitation oui mais pour les autres cas je ne sais pas si il existe des assurances spécifiques. Dans tous les cas il est important de conserver toutes les factures et preuves.

  6. Top ton article ! Je me retrouve tout à fait dans ta façon d’acheter, du moins je ne suis plus une acheteuse compulsive mais plutôt réfléchie. Je suis en cheminement vers mon sac de rêve. Jolie collection et très beau blog ! Bisous, Aud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *