La VIPlaylist #11 Yelle : Interview

yelle instagram

© Yelle via Instagram

Qui est Yelle ?

Yelle fait partie pour moi des artistes qui ont deux existences distincts selon les personnes qui les découvrent, les perçoivent, les critiquent. J’avais moi-même, sûrement comme beaucoup d’autres, découvert Yelle avec le titre « Parle à ma main », que je trouvais rigolo, et qui remplissait correctement sa mission, à savoir divertir et faire rire. J’avais également entendu brièvement quelques autres morceaux, qui m’avaient laissés penser que la première impression sur cette jeune fille n’était peut être pas la bonne, en tout cas exactement juste.

Un été à la plage, je me suis donc mis dans les oreilles « Safari Disco Club », parce que j’étais seul et que je m’ennuyais un peu, et parce que j’avais envie d’écouter quelque chose à l’exact opposé de ce que j’écoutais à cette période, mais en voyant quelques ponts entre sa musique et ma musique du moment.

Et je me suis surpris, dans une première écoute, à avoir quelques frissons… Par la beauté de certaines tournures de phrases, de certains arrangements. J’ai senti une grande intelligence, tant dans la musique, les textes, que dans l’interprétation. J’ai presque même lâché quelques larmes après deux ou trois écoutes. Yelle était comme j’avais pu l’entrevoir sans en être certain : une fille intelligente et sensible, n’ayant pas de complexes, en tout cas suffisamment de générosité et de bienveillance, pour proposer une musique facile d’accès, une vraie Pop, mais avec certains détours et clins d’oeils plutôt flatteurs, car flattant l’intelligence et la sensibilité de l’auditeur. Yelle est également habillée d’une élégance rare par Grand Marnier, orfèvre de l’Electro Pop, ou l’art de la construction par petites touches d’une très belle toile.

Le dernier album de Yelle « Complètement fou » est dans cette parfaite évolution, Yelle se pose toujours des questions sur les garçons, sur la sagesse et la folie, dans une délicatesse rassurante.

Maxime Jacquard

 

photo yelle concert

 © Yelle via Facebook

Yelle : Interview !

Quel est ton rapport à la mode et aux vêtements ? J’ai toujours aimé les vêtements, m’habiller avec ceux de mes parents, jouer aussi avec, mélanger, couper, détourner. Pour moi la mode est vraiment un jeu qui dépend complètement de mon humeur. Je peux adorer une pièce et la porter pendant très longtemps, puis me lasser et y revenir bien plus tard. Je garde tout, en espérant qu’un jour mes enfants seront contents de jouer eux aussi avec ! Je chine dans des magasins de seconde main, et je mixe avec des pièces plus basiques, et parfois je me fais très plaisir et je m’offre une pièce de créateur !

Quels sont tes marques ou créateurs préférés ? Je suis super fan de mon copain Jean-Paul Lespagnard, il est hyper talentueux et on travaille ensemble sur nos tenues de scène ou de clip depuis plusieurs années. J’adore Acne Studio, Marques Almeida, ou Opening Ceremony mais aussi JCDC ou Kenzo ! Mais j’adore aussi m’habiller chez Monoprix ou Monki.

Un vêtement, pièce ou paire de chaussures que tu affectionnes particulièrement ? Un foulard Jean-Paul Lespagnard de sa dernière collection. J’ai toujours peur d’attraper froid alors je protège ma gorge et je trouve qu’un foulard peut transformer une tenue en un clin d’oeil !

À quoi ressemble ton chez toi, ton appartement ou maison ? Je vis dans une maison en Bretagne. C’est une maison des années 50 qui a été construite par un architecte alors elle a de chouettes détails dont un grand escalier en acajou et une cheminée en briques. Il y a du parquet partout, les murs sont blancs et les portes noires, et il y a quelques touches de couleurs.

Ton objet décor favori ? Mon piano !

Une ou deux boutiques dans lesquelles tu vas faire du shopping ? Dès que je suis à New York ou Los Angeles, je vais chez Opening Ceremony, et même si je n’achète rien, j’adore y trainer. Sinon je fais le tour des boutiques vintage.

Une bonne adresse pour manger ? Phil’s Deli dans le Farmers Market de Los Angeles ! Ou Joan’s on Third pas très loin.

Une bonne adresse pour danser ? Une Flash Cocotte n’importe où !

Comment définirais-tu le « Chic à la française » ? Je ne sais pas si on peut le définir, je crois que c’est plus un truc d’attitude, de se sentir bien dans ses vêtements, d’assumer ce que l’on porte, de l’affirmer, et de ne pas faire attention au regard des autres.

Ta définition du Chic Type ? Le chic type n’est pas forcément « chic » mais il dégage autre chose, il a confiance en lui sans être arrogant, il a de l’humour et il prend soin des autres.

photo yelle concert

La Playlist de Yelle

Christine and the Queens – Christine

Jessie Ware – Tough Love

FKA Twigs – Water me

Nicki Minaj – Anaconda

Kari Faux – On the internet

photo yelle concert noir et blanc

7 commentaires sur “La VIPlaylist #11 Yelle : Interview

  1. Clairement, concernant Yelle je m’étais avec « Parle à ma main » qui ne m’avait pas vraiment convaincu !
    Je vais peut être réviser mon jugement, sa musique est plutôt éloignée de ce que j’écoute d’habitude mais je dois dire que j’aime bien !
    Et par contre ses looks sont juste fouuuuu (non mais c’est un pull crevette que je vois là ??? <3) ! J'aime beaucoup =) Merci de nous faire découvrir cet univers !

  2. Je pense que Yelle est malheureusement trop souvent sous-estimée. Ce n’est pas forcément ce que j’écoute tous les jours mais il faut reconnaître qu’elle a un style et un univers bien à elle.
    J’aime son grain de folie et son originalité.
    Bisous

  3. C’est clair que Yelle est parfois totalement sous-estimée, mais c’est visiblement en train de changer ! Les productions de Grand Marnier et la qualité en live (avec deux batteurs) seront sûrement là pour vous faire changer d’avis :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *