La VIPlaylist #10 Christine and The Queens

Photo Christine and the Queens Because ParisBecause Music Logo

J’ai découvert Christine and The Queens il y a quelques mois lors de sa prestation sur Nuit 17 à 52 aux Victoire de la Musique.

Pendant quelques minutes j’ai eu l’impression que le temps s’était arrêté. Costume boyish doré, paillettes dans les poches, pas de danse millimétrés, j’ai été éblouie et intriguée par ce petit bout de femme. Depuis, mon coup de coeur n’a fait que se renforcer et son premier album « Chaleur Humaine » ne me quitte plus. L’émotion qu’il me procure quand je l’écoute est indéfinissable. J’ai pu voir Christine en live autour de quelques-uns de ces titres lors d’une soirée parisienne au Trabendo en juin dernier. Sur scène la danse prend tout son sens et apporte une nouvelle dimension à la musique, c’était aussi beau et intense que je l’imaginais. Le lendemain le rendez-vous était pris avec Christine en compagnie de Maxime dans les jardins de Because Music, sa maison de disques, pour une interview mode et musique.

Tu as rencontré Christophe il n’y a pas si longtemps, ça s’est bien passé ?

C’était assez particulier, pour le coup j’étais assez impressionnée. C’est un vrai personnage, il est charmant et lunaire. Nous sommes allés déjeuner dans un restaurant Vietnamien, il me demandait si c’était bon, comme un vieux Monsieur très gentil et attentionné. On a un peu discuté, depuis on s’écrit des textos. On est timides tous les deux, on était un peu pétrifiés. J’espère que l’on va travailler ensemble.

Tu as d’ailleurs fais une reprise de Christophe sur ton album « Les Paradis Perdus »

Oui j’adore Christophe, je suis une grande fan. Je trouve que ses deux derniers albums « Comm’si la la terre penchait » et « Aimer ce que nous sommes » sont vraiment de très très beaux albums. Pour moi c’est un grand Monsieur, encore aujourd’hui. C’est un audacieux, il reste curieux de tout.

Christine5-©JEFFHAHN

© Jeff Hahn

Avec quels artistes aimerais-tu collaborer ? Drake ! (rires). Là on est dans le fantasme mais ce qui me plairait c’est atteindre des artistes internationaux, de Hip Hop Americain parce que j’en écoute beaucoup. Je pense que c’est impossible et infaisable, mais je rigole à moitié ! Je suis une grande fan de Drake, Kendric Lamar et Kanye West.

Je sais que des rappeurs comme Snoop Dog recherche des françaises à produire et développer ? Bah écoute… Snoop Dog ça m’irait bien aussi (rires).

Tu as vécu à Lyon, tu as fait des études dans cette ville, quels souvenirs en gardes-tu ? Malheureusement, il y a pour moi un nuage de mélancolie sur Lyon. J’étais complètement déprimée, du coup j’associe Lyon et ses quais à un état d’extrême tristesse. Je pense que j’aurais pu aimer cette ville si ça n’avait pas été cette période là de ma vie. Même encore aujourd’hui, quand j’y retourne c’est particulier.

As-tu des adresses ou certains lieux en mémoire ? Le Funiculaire. J’étais au Conservatoire de Lyon, j’avais des cours de solfège et de chant. Il fallait prendre le funiculaire, j’aimais beaucoup. J’ai aussi habité une rue très dynamique, rue de l’Arbre Sec. C’était pas mal parce que comme j’étais un peu triste, j’ouvrais mes fenêtre et c’était comme si j’avais une vie… animée.

Quel rapport entretiens-tu avec la mode ?

J’ai un rapport passionnel avec la mode. Je suis dans un vestiaire exclusivement masculin/féminin mais ça ne m’empêche pas de m’intéresser au reste et de beaucoup aimer ça. Je passe un temps de malade à trainer sur vogue.com, à regarder les looks des défilés. Il y a des marques et des créateurs que j’aime tout particulièrement.

Quels sont tes créateurs préférés ?

J’ai appris que vous alliez à une soirée Givenchy ce soir ? Je suis terriblement jalouse ! (NDLR J’allais après l’interview à une soirée de présentation du nouveau parfum Givenchy :) ). J’aime beaucoup Riccardo Tisci pour Givenchy. J’aime aussi beaucoup Carven bien que leur vestiaire soit très féminin. J’admire Jaquemus. Je suis très touchée par Saint Laurent, comme toute fille intéressée par le masculin/féminin, je pense. J’adore suivre les mutations de créateurs d’une maison à l’autre. J’ai un vestiaire très restreint, je suis petite, ça peut être frustrant pour moi d’avoir accès à de nombreux créateurs car ça implique des choix radicaux.

Christine and the Queens chemiseCHRSITINE_AND_THE_QUEENS_CARVEN

Tu pourrais peut-être regarder du côté du « sur-mesure » pour faire adapter certaines pièces ?

Oui c’est vrai.. J’aime aussi regarder du côté des créateurs homme comme chez Dior Homme. J’ai fait une date avec Kris Van Assche, qui m’avait invité à chanter à Shangaï pendant trois jours. Il m’avait ré-adapté un costume à mes petites mensurations, ça serait super de faire des choses comme ça !

Sébastien Tellier nous disait par exemple qu’il allait chercher ses tissus au marché St Pierre et qu’il se faisait ensuite faire ses pièces chez un couturier.

Je pense que je devrais faire ça aussi… Avoir un costume que je ne verrais sur personne d’autre. Ou alors, il faudrait que je devienne la muse d’un créateur ! (rires)

Concernant tes tenues de scène, travailles-tu avec une marque en particulier ?

Pour le moment je les choisis moi-même. J’ai déjà essayé de travailler avec des stylistes, ce qu’elles me proposent est toujours magnifique, du Lanvin, des vestes hyper belles, mais je flotte dedans. Chez The Kooples je trouve des costumes à ma taille avec des coupes qui me vont bien.

Triptyque- ©JeffHahn

© Jeff Hahn

As-tu une pièce que tu affectionnes particulièrement ?

Je suis obsédée par les chemises blanches. La chemise blanche avec la bonne matière, qui soit à la fois fluide et pas transparent, bien coupée et pas trop féminine. J’en ai trouvé une chez Uniqlo et je l’ai achetée en 6 exemplaires ! (rires) J’ai bien fait car elle n’existe plus ! Une très belle chemise blanche bien coupée, avec un pantalon noir, c’est très beau.

Une paire de chaussures ?

Je suis très mocassins. Ceux que je porte beaucoup aujourd’hui viennent de chez & Other Stories. J’aime que les chaussures apportent une touche de fantaisie face aux costumes strictes que je porte. Pour mon anniversaire, on m’a offert des Weston, on m’a dit qu’il fallait les faire et qu’après je serais comme dans des chaussons..

Christine and the Queens lookChristine and the Queens mocassins

Y’a t’il une grande différence entre les vêtements que tu portes sur scène et ceux de la vie de tous les jours ?

Plus ça va, plus mon vestiaire de scène influence mon vestiaire de vie, peut être parce que je travaille tout le temps ? (rires) Avant il m’arrivait de mettre des jeans, des coupes plus féminines. Je suis un peu obsédée par le style « Tomboy », même si j’en suis pas un. Je m’y sens très à l’aise et je trouve que les costumes font une belle silhouette.

Est ce qu’il t’arrive de porter des robes ou des jupes ?

Jamais ! J’ai arrêté de porter des robes en 2009. J’ai un côté un peu… schizophrène. Avant j’étais très féminine, un peu trop, c’était presque parodique. Je portais des robes Manoush, avec des paillettes qui font du bruit quand tu marches. Je mettais du rouge à lèvre, je me maquillais beaucoup. Les gens m’appelaient « La Marquise ». Et puis à un moment, il y a eu une rupture, je me suis dis « C’est nul, j’ai envie d’être en masculin/féminin façon Katharine Hepburn » et j’ai tout arrêté.

Katharine Hepbur

Est-ce qu’on retrouve ce côté masculin-féminin dans les parfums que tu portes ?

Pour être totalement dans le trip, je me suis dis « je vais porter un parfum masculin », mais je n’en ai pas trouvé un qui me plaise. Le parfum que je me suis offert récemment est « Douce amère » de Serge Lutens, il n’est pas trop féminin, c’est une odeur de « propre » très fraiche. J’ai été hypnotisée par une autre de ses fragrances « Gris clair », il ne m’allait pas à l’odeur mais je trouve son nom magnifique.

Sache en tout cas que les parfums Serge Lutens sont mixtes ! Ah bon ? Je ne savais pas, tu viens de m’apprendre quelque chose !

Comment définirais-tu une « chic fille » ? Je peux répondre par une qualité : j’aime les filles qui ont beaucoup d’humour. Ca peut être dans les fringues d’ailleurs. Une façon d’apporter une touche d’humour, des chaussures extravagantes sur quelque chose de très sobre, ou des lunettes top much. Une façon de s’amuser avec la mode. Il y a peu de temps, je suis tombée amoureuse d’Alexa Chung, elle a beaucoup d’humour cette fille ! Avant elle m’énervait un peu, je la voyais dans tous les magazines, puis j’ai vu une interview d’elle en vidéo, la fille est très très drôle, du coup je suis retombée en amour.

Même question pour un garçon et un « chic type » ? Même combat ! Pour moi les qualités sont unisexe.

Après la mode, la déco ! Peux-tu nous dire à quoi ressemble ton appartement et comment tu qualifierais ton intérieur ?

Blanc, très épuré. Il n’y a presque rien. Il donne sur des arbres. C’est très calme. J’aime les grandes surfaces blanches et claires, elles me font rêvasser.

Tu es casanière ? Oh oui… Je sais que ça n’est pas très glamour mais j’adore être chez moi, trainer sur Ìnternet, sur Tumblr. D’ailleurs je gère moi même mes réseaux sociaux et ça me prend du temps.

CHRISTINE_AND_THE_QUEENS_1

On commence à te voir de plus en plus, et je pense que ça n’est que le début, en tout cas je te le souhaite. Face à cette exposition est ce que tu commences à penser à te « cacher », à te créer une carapace, ou au contraire, à foncer et à en profiter ?

Bonne question, à laquelle j’ai du mal à répondre. La sortie de l’album se passe très bien, j’ai de bons retours, mais je ne me sens pas vraiment célèbre au fond. On ne m’arrête pas dans la rue… Bon ça m’arrive de temps en temps mais je ne me sens pas scrutée ou oppressée, peut être parce que c’est un premier album ? J’ai juste un peu peur que ça soit éphémère. Je sais, moi la première, qu’on peut s’enthousiasmer sur des artistes, puis en avoir marre, assez vite. Quand on me présente comme « la star du moment » ou « le buzz du moment », ça m’inquiète.

Pourtant, on sent que tu vas durer, tu as un univers fort et tu touches beaucoup de personnes. Un peu comme Stromae, qui a été beaucoup associé au « buzz » alors que je suis persuadé qu’il va faire une grande carrière. D’ailleurs je le comparerais presque à Gainsbourg plutôt que Brel. Je pense qu’il va faire évoluer sa musique, son personnage, et qu’il va installer quelque chose. Un peu comme toi…

C’est intéressant cette comparaison avec Gainsbourg… En tout cas, c’est quelqu’un qui sait parfaitement ce qu’il veut, qui a un vrai propos. Pour moi, ça serait super que ça puisse durer. J’ai tendance à vouloir en profiter car maintenant, j’ai plus de marge de manoeuvre, plus de moyens, pour faire un beau clip, des concerts tel que je le souhaite. C’est très agréable artistiquement.

CHRISTINE_AND_THE_QUEENSChristine and the Queens chaleur humaine

Ca n’est pas inquiétant d’avoir une communauté de fans qui attend quelque chose de toi, telle une égérie et d’être bloquée là dedans sans pouvoir évoluer ?

C’est vrai que c’est particulier. Ca me frappe surtout pendant les dédicaces. Je suis frappée que les gens puissent être physiquement impressionnés de me rencontrer, je ne m’attendais pas à ça. Tu sens qu’il y a un rapport affectif, tu sens qu’ils ont l’impression que tu leur appartiens et qu’il ne faut pas que tu bouges, ce qui est normal. Il faut réussir à se détacher de ça. Comme une relation affective, ne pas avoir peur de décevoir la personne en empruntant un autre chemin. Je sais que pour le deuxième album, j’ai des idées. Je ne suis pas sûre que ça plaise forcément à tout ceux qui ont aimé le premier. C’est paradoxal parce que si tu fais la même chose que le premier, les gens peuvent dire que tu te répètes. Mais je pense que quand tu as énormément de succès, c’est plus difficile de retourner en studio avec un esprit totalement libre. Je pense par exemple à Stromae et son troisième album, réussir à faire le vide n’est pas facile.

Tu mêles la danse à tes spectacles. Pour toi, la danse est un « plus » ou mets-tu la danses sur le même pied d’égalité que la musique ?

La musique est mon langage. Je réfléchis en terme de langage. La musique, c’est ma langue principale, c’est la première que j’utilise. La danse permet de raconter quelque chose d’une autre façon, avec une autre langue. La danse enrichit la musique, mais tout commence par la musique. J’interprète ce que je viens de chanter de façon moins littérale avec la danse. Pour le clip « Saint Claude », ça ne m’intéressait pas d’illustrer le clip, j’ai voulu apporter un autre angle d’interprétation sur la chanson avec la danse. La danse peut rendre la musique plus mystérieuse, plus physique. Quand je fais des ballades, ce qui m’intéresse, c’est qu’on puisse un peu… bouger. La danse vient complexifier la musique. Comme si je passais de l’anglais au français, ce que je fais un peu aussi.

Passons maintenant à quelques-unes de tes bonnes adresses ! 

Une adresse shopping ? Asos ! Pas très original mais tellement de choix. Topshop quand je n’ai pas le temps d’aller à Londres, ils font de très bons costumes pas très chers. Pour les chaussures et les chemises & Other Stories.

Une adresse « friperies » ? Je te jure que j’ai essayé, mais je n’y arrive pas. Bien trop de choix et… Je suis très stressée par les microbes. J’ai beau laver les fringues plein de fois, j’ai toujours peur que quelqu’un soit mort dedans ! (rire).

Une adresse pour sortir danser ? Alors quand je sors danser c’est… Je sors danser ! Donc Flash Cocotte, souvent à l’Espace Pierre Cardin. La Trou aux Biches à La Java. J’aime les soirées où tout le monde est ultra looké et danse jusqu’à 6h du matin. C’est souvent ces soirées là où je sais que je vais m’amuser jusqu’à très tard.

Christine and the Queens Moleskine

Moleskine Christine and the Queens numéroté avec dédicace personnalisée disponible sur l’eshop de Because Music

La VIPlaylist de Christine & The Queens

EP 1 – FKA Twigs Chanteuse & fille incroyable. Je suis moins fan de l’album qu’elle vient de sortir. Le premier EP s’appelle « EP 1 », c’est magnifique, les clips sont superbes. Et elle, question look, c’est assez poussé.

Etienne Etienne – Guesh Patty Ce morceau est génial et le clip est chanmé

I’m the Boy – Serge Gainsbourg Ma préférée

Come Through – Drake

Aimer est plus fort que d’être aimé – Daniel Balavoine J’adore Balavoine…

Un grand merci à Christine, Anicée et Because Music pour ce très chouette moment.

12 commentaires sur “La VIPlaylist #10 Christine and The Queens

  1. Tu as écrit « Kenny West » dans ton article, mais on ne parle pas plutôt de Kanye ? Si c’est pas le cas mea culpa, mais pour le coup ça m’a fait un peu tiquer !

  2. Sympas, j’ai bien aimé l’interview mais par contre au départ tu parles de Christophe mais pour ceux qui ne connaissent pas(comme moi) , je ne vois pas qui il est par rapport à elle?!

    J’ai découvert Christine and the queen grâce à toi et jaime beaucoup, d’ailleurs je trouve qu’elle a un air de ressemblance avec toi :)

  3. Ayaya, je t’envie ce moment passé avec elle !
    Comme toi, je suis restée scotchée devant sa performance aux Victoires. Ses références jacksoniennes m’ont émue, et l’album dans lequel je les ai retrouvées ne m’a vraiment pas déçue.
    En tous cas, merci pour cette interview. Entre Christophe et l’amour pour les costumes, je comprends mieux pourquoi je me retrouve tellement en elle :)
    Bises.

  4. Bonjours, est ce que vous savez ou l’on peut trouver le carnet « Christine and the Queens/ Chaleur Humaine », s’il vous plait merci d’avance. Et si il ne se vend plus, savez-vous le prix au quel vous l’avez payé ? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *