La VIPlaylist #7 Sébastien Tellier

Sébastien Tellier est l’un des artistes que j’admire le plus, je crois qu’on peut même parler d’idole. Je vous laisse imaginer ma joie quand Maxime m’a annoncé qu’il avait décroché une interview du maître à bord du voilier Villa Schweppes où il se produisait le soir même pour un concert privé. Cette rencontre a été magique et le cadre était complètement fou, je n’aurais pas pu rêver mieux. Sébastien Tellier est tel que je l’imaginais : grand (par la taille mais pas que), accessible, doux, très posé et d’une rare intelligence.… LIRE LA SUITE

La VIPlaylist #6 Mustang + Concours

Pour la VIPlaylist #6 Maxime invite Mustang ! © Laura Moreau On se demande souvent pourquoi telle ou telle ville possède tel ou tel bastion d’un style de groupe bien défini. Lyon et son héritage Punk mené par les Starshooters, Reims et son Electro-Rock-Pop entre The Shoes et Yuksek. Pour Reims, la réponse vient peut être du fait que la ville est proche de Paris, et qu’elle reçoit les ondes d’une petite hypounette de la capitale. Mais alors pourquoi ce vivier de Pop & Folk tendance US à Clermont-Ferrand ?… LIRE LA SUITE

La VIPlaylist #5 Robi + Concours

Article écrit en collaboration avec Maxime Jacquard du label Echo Orange Beaucoup l’ont remarqué, on assiste récemment à un renouveau de la belle variété française, au sens noble. Le flambeau semblait quelque peu éteint depuis que Polnareff écrivait sa Lettre à France, Julien Clerc évoquait sa préférence à lui. Et puis, comme un printemps magique, viennent éclore des Aline, Séverin, Cléa Vincent, Daisy Lambert, comme autant d’enfants cachés qui décideraient enfin d’assumer la grâce d’écriture et de composition de leurs regrettés parents.… LIRE LA SUITE

La VIPlaylist #4 Yan Wagner + Concours

© Crédit Photo Marie Athénais Pour la VIPlaylist #4, Maxime m’a fait le plaisir d’inviter le talentueux et ténébreux Yan Wagner découvert sur scène l’année dernière au Transbordeur, son charisme et sa voix ne m’ont pas laissé indifférente. Depuis son album Forty Eight Hours tourne en boucle chez moi. Yan Wagner, le chaud et le froid. Avec son regard au loin, on l’imagine mélancolique Yan, certainement nostalgique d’un âge d’or electro Kraftwerkien ou le minimalisme léché et chaud touchait d’avantage qu’une surenchère de sons décébrés faisant taper du pieds des binairiens.… LIRE LA SUITE
1 2 3 4 5 6 7