Porter un appareil dentaire à l’âge adulte

Aujourd’hui je me jette à l’eau et je m’attaque à un sujet parfois un peu tabou : le port d’un appareil dentaire à l’âge adulte. Si vous me suivez sur snapchat ou si vous avez lu les articles où je vous parle un peu plus de moi, ce ne sera sans doute pas une surprise. Après des années de complexe, je me suis enfin lancée dans un traitement orthodontique. Je sais que beaucoup d’entre vous sont intéressés par le sujet et je me dis que si je peux vous motiver ou vous aider dans votre démarche, ça serait bête de ne pas le faire.

Mon histoire avec mes dents et mon sourire

Petite j’avais les dents du haut en avant (merci le pouce) ainsi que les dents du bonheur avec un écart assez important. J’ai donc connu la joie de l’orthodontie dès l’âge de 8/9 ans. J’en garde de très mauvais souvenirs car ça a été très long. De la fin de l’école primaire à la fin de ma troisième. Je me suis toujours demandée pourquoi car mon cas n’était pas particulièrement compliqué et j’ai longtemps pensé que mon orthodontiste de l’époque prenait un malin plaisir à faire durer les mois de traitement. Avec le recul je me dis que les techniques étaient sans doute moins avancées, les résultats moins rapides et surtout je ne devais pas être très assidue quant au port de mon appareil de nuit ou de mes élastiques. A cet âge là on ne comprend pas forcément les enjeux, on sait juste que ça coute cher à nos parents, que ça fait mal et que c’est affreusement pénible. Je ne me souviens pas très bien de tout mais j’ai apparemment loupé la case contention après la dépose de mon appareil. Cette étape primordiale n’était pas assez mise en avant à l’époque et comme personne ne m’a vraiment forcée à le faire, j’ai fait l’autruche. Sauf que… sans contention, les dents rebougent forcément et dix ans plus tard, tout le boulot est à refaire…

Au moment de la dépose de mon appareil, l’orthodontiste avait évoqué l’importance de faire enlever mes dents de sagesse… Ce que je n’ai pas forcément pris au sérieux… Je crois qu’après des années d’appareil je n’avais plus envie d’entendre parler de tout ça. J’ai mis tout ça dans un coin de ma tête pendant plus de 10 ans. Et puis… un beau jour, ses « petites » dents qu’on avait oubliées peuvent se mettre en tête de sortir, grosse poussée et douleur insoutenable. C’est ce qui m’est arrivé en début d’année 2015, j’ai donc du me résoudre à les faire enlever.

J’ai choisi d’aller chez un stomatologue pour me faire enlever les dents en une fois via une opération en clinique (sous neurolept-analgésie). Si c’était à refaire demain, j’irais en courant ! J’ai connu plusieurs arrachages de dents chez le dentiste petite, j’en gardais de très mauvais souvenirs donc il était hors de question que je me fasse enlever les dents de sagesse en deux temps sous anesthésie locale. C’était ma première opération donc j’étais morte d’angoisse mais c’est passé si vite ! Je me souviens du moment où je suis entrée au bloc et du moment où j’ai entendu « et voilà c’est terminé ». Impression magique que ça ait duré 2 minutes. J’ai eu la chance de ne pas être trop gonflée, juste quelques hématomes légers au bout de quelques jours et niveau douleur c’était plus que supportable (je n’ai pris qu’un doliprane en tout et pour tout c’est pour dire). C’est pour ça que je conseille à toutes les personnes qui ne l’ont pas fait de foncer ! Une poussée de dents de sagesse peut arriver à tout moment, souvent quand ce n’est vraiment pas le moment. En voyage, avant un examen important, très souvent quand la fatigue et le stress sont au rendez-vous. Sans oublier le principal : des dents de sagesse mal placées peuvent faire beaucoup de dégâts sur l’alignement des dents. Je pense que ça a fortement participé à décaler les miennes.

Comment j’ai fait la démarche de l’orthodontie adulte

Ces dernières années je me suis mis à faire une fixette sur mon sourire mais je ne savais pas vraiment pourquoi je ne l’aimais pas. Je pensais que ça venait du fait que mes dents n’étaient pas assez blanches. J’en ai parlé à mon dentiste qui m’a proposé un rendez-vous avec une de ses confrères qui pratique la blanchiment. Au moment du rendez-vous, je m’attendais à tout sauf à ce que j’allais entendre ! La dentiste m’a expliqué que mes dents étaient tout à fait blanches mais que je n’aimais pas mon sourire pour une seule raison : la position de mes dents. Elle m’a dit que faire un blanchiment ne résoudrait rien et que la seule solution était de passer par la case orthodontie (je salue au passage son professionnalisme). Grâce à ses explications j’ai compris que j’avais une supraclusion (forme de malocclusion). Pour faire simple et sans employer plus de termes techniques : quand je serrais les dents, celles du haut recouvraient celles du bas (exemple semblable au mien ici). J’avais également un petit soucis d’encombrement sur les dents du bas.

Au delà du côté esthétique, il y a avant tout un vrai enjeu fonctionnel pour la santé de mes dents. Ma supraclusion entrainait des craquements de mâchoires, un frottement entre les dents du haut et du bas qui peut accroitre leur vieillissement et sans traitement le décalage ne fait que s’aggraver au fil des années. Ce sont toutes ces raisons qui m’ont poussées à sauter le pas.

Sur le coup gros coup au moral… J’ai eu besoin de quelques semaines/mois pour y penser et me faire à l’idée. Quand je me suis enfin décidée la première étape était donc les dents de sagesse. Je me suis faite opérer en avril 2015 puis j’ai attendu quelques mois avant de prendre un rdv chez un orthodontiste. J’imaginais que ça arriverait très vite mais les délais sont longs à Lyon, il faut compter plusieurs mois. Grâce à un désistement mon premier rendez-vous a pu être avancé de plusieurs semaines.

Choix de l’appareil, durée, coûts et étapes

J’ai choisi d’aller chez un orthodontiste spécialisée dans le traitement des adultes. J’ai eu mon premier rendez-vous en décembre 2015. Un bilan complet avec empreintes, photos, radios, etc. J’ai eu un ensuite un deuxième rendez-vous en janvier avec le diagnostic, le devis et les possibilités de traitements. Je n’ai pas eu le courage de faire faire plusieurs devis car d’une part ça coute un certain prix, les délais sont longs et j’avais envie de commencer le plus rapidement possible.

Après discussion avec l’orthodondiste j’ai choisi de porter un appareil visible avec des bagues en céramiques blanches (qui ne jaunissent pas) posées sur les faces externes des dents. Faire ce choix n’est pas forcément simple car il faut l’assumer mais je crois que quand la motivation est là, elle prend le dessus. Il existe des traitements invisibles en lingual ou avec des ports de gouttières mais cela coute généralement le double, l’entretien est beaucoup plus compliqué et ce types de traitements ne conviennent pas à tous les cas. J’ai fait confiance à mon orthodontiste qui m’a dit que ce traitement serait le plus efficace si je me sentais de l’assumer.

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que l’orthodontie adulte représente un budget conséquent car cela n’est pas pris en charge par la sécurité sociale. Apparemment certaines mutuelles peuvent rembourser une partie des semestres mais je ne pourrais pas vous dire combien ni lesquelles. Le cout varie en fonction des techniques utilisées, de la durée, de la ville et des praticiens. C’est pourquoi il est nécessaire de faire faire des devis. En moyenne un semestre de traitement peut être facturé entre 600 et 1200 €, je suis de mon côté dans la fourchette haute.

J’ai mon appareil depuis le mois de février pour une durée de 18 mois de traitement maximum. Le rdv que j’ai eu aujourd’hui laisse penser qu’il est fort probable que je gagne 2 à 3 mois. Après la dépose de mon appareil j’aurai ensuite droit à 12 mois contention avec un gouttière à porter la nuit. Je bénéficierai également d’une contention à vie avec un fil invisible collé derrière les dents du bas afin que mes dents ne rebougent pas à nouveau. Je devrai aussi porter ma gouttière la nuit deux fois à trois fois par semaine si je souhaite conserver un alignement parfait. Et croyez moi : je ne ferai pas l’impasse dessus après tant d’efforts fournis.

J’ai un rendez-vous tous les mois pour les ajustements et les réglages et je porte des élastiques depuis le mois de mars qui relient une dent du haut à une dent du bas (sur chaque côté).

Est-ce-que ça fait mal ?

La pose de l’appareil n’est absolument pas douloureuse ! Je gardais de très mauvais souvenirs de la pose de mon premier appareil mais grâce au développement des techniques il n’y a plus rien de « barbare ». Une fois que l’appareil est placé, la mécanique se met en place et entraine forcément des douleurs les premiers jours. Je pense que l’intensité dépend vraiment de chaque individu, en fonction des dents, du traitement et de la tolérance que l’on a à la douleur. Pour ma part elle a été la plus vive deux à trois jours après la pose, j’ai eu quelques jours compliqués mais rassurez-vous, il y a plein de solutions pour y faire face.

J’ai eu beaucoup de mal à manger les deux premières semaines car on m’a placé des cales sous les molaires du haut pour éviter que les bagues du haut ne touchent mes dents du bas. J’ai eu l’impression pendant plusieurs jours de ne plus du tout arriver à mâcher. J’ai fini par m’y habituer car cette sensation s’est estompée au fil des semaines. J’ai depuis aujourd’hui un nouvel arc sur les dents du bas, un peu plus épais donc je risque d’avoir mal pendant quelques jours. C’est le jeu mais ça en vaut tellement la chandelle qu’au final on relativise toujours. Je me dis que c’est plutôt bon signe d’avoir un peu mal, cela veut dire que ça bouge !

Mon ressenti après 3 mois

Après la pose de l’appareil, je me suis tout de suite sentie plus légère car je savais que j’avais fait le plus dur. C’est le rendez-vous le plus long (environ 1h30) et j’ai eu l’impression d’avoir fait le plus difficile : lancer la machine. Je suis complètement fascinée par la technique et je passe mon temps à observer les changements. C’est assez incroyable de constaster qu’en si peu de temps mes dents se sont réalignées. Le plus long va être l’emboitement de mes dents du haut et du bas mais cela est déjà en très bonne voie car je suis très assidue avec mes élastiques que je porte en permanence.

Le rendez-vous que j’ai eu aujourd’hui est très encourageant, il est fort probable que je gagne deux à trois mois sur la durée du traitement donc je me dis que j’ai déjà fait le 1/4 du chemin (hors contention). Ca passe vraiment très vite !

Assumer son appareil face au regard des autres

Comme vous pouvez vous en douter, ce n’est pas la partie la plus facile ! Les premiers jours sont un peu compliqués, on pense à faire attention à ne pas montrer ses dents, on évite les rendez-vous ou les invitations au restaurant, etc. Et puis, grâce à la gentillesse et la compréhension des gens, on finit par commencer à assumer et à oublier un peu son appareil. J’ai été très surprise par le fait que certaines personnes mettaient deux heures à se rendre compte que je portais un appareil (on ne voit pas l’intégralité de mes dents quand je parle). Les réactions sont toujours très positives, bienveillantes et encourageantes. Je me dis que porter un appareil est signe que l’on prend soin de soi et de son sourire alors autant en être fière même si notre capital sexy/glamour en prend un petit coup. Je me dis aussi que cet appareil est un très bon exercice pour faire évoluer le rapport que je peux avoir à mon image et mon besoin de tout contrôler. C’est une expérience parfois un peu dure mais qui apporte tant qu’au final on doit en ressortir forcément plus fort !

Conseils pour entretenir son appareil

Depuis que j’ai mon appareil je suis devenue encre plus maniaque concernant mon hygiène dentaire. Je ne sors jamais de chez moi sans mon petit nécessaire pour pouvoir me laver les dents partout : une brosse à dents de voyage, un petit gel bain de bouche sans oublier un mini tube de dentifrice, une brosse interdentaire et mes sachets d’élastiques (je les change au moins trois fois par jour). J’ai également investi dans un jet dentaire hydropulseur pour la maison et je ne peux plus m’en passer tant c’est efficace ! J’ai acheté ce modèle et il est vraiment top, je vous le recommande les yeux fermés, que vous portiez un appareil ou non d’ailleurs. Sachez qu’il est possible de faire des détartrages et aéropolissages chez son dentiste quand on porte un appareil. Mon orthodontiste m’a dit que j’avais un brossage parfait donc je n’en ai pas besoin pour le moment.

_

J’espère que cet article ne sera pas trop indigeste et que le fait d’aborder ce sujet pourra aider certaines personnes qui me lisent. Si le sujet vous intéresse, je ne suis pas contre vous reparler de mon expérience dans quelques temps avec pourquoi pas quelques photos de l’avant/après. J’ai tellement hâte de découvrir mon nouveau sourire dans quelques mois ! N’hésitez pas à partager vos propres expériences dans les commentaires !

34 commentaires sur “Porter un appareil dentaire à l’âge adulte

  1. Quel courage! Je t’envie beaucoup, j’ai porté un appareil à l’âge de 13 ans, et comment dire? J’ai réussi à enlever le fils, les bagues et certaines bougeaient toutes seule, je n’étais pas assidue avec mon appareil de nuit, mes élastiques cassaient toujours, et je n’ai pas voulu continuer l’après, et crois moi, je le regrette maintenant, car mes dents ont bougés, je n’aime pas du tout mon sourire, mais le coût est trop élevé pour moi pour refaire un traitement, mais j’admire ton courage pour reporter un appareil dentaire et tu as eu tout à fait raison :)

    Gros bisous

    http://paulynagore.blogspot.fr/

  2. Je salue ton courage !
    J’ai eu un appareil dentaire très tard (de la troisième à la classe de première au lycée), pour moi aussi c’était des bagues transparentes car je ris et souris beaucoup, pour les photos c’est plus discret ;)

    Par contre, aujourd’hui, je n’enlèverai pour rien au monde mes barres de contention, c’est grâce à elles si rien n’a bougé. Il faut certes aller faire un détartrage plus souvent, mais c’est la tranquillité !

    Effectivement, tu as fais le plus difficile, sauter le pas est toujours un peu compliqué pour le port d’un appareil dentaire à l’âge adulte. Mais je trouve que c’est une décision sage et mature :)

  3. Bonjour Zoé,

    Je suis vraiment très heureuse que tu es parlé de ton appareil avec beaucoup de courage, je suis très heureuse que tout se passe bien pour toi. Je suis aussi dans ton cas, je t’en avez parlé sur snapchat. Le traitement est pratiquement fini, je me fais enlevé mon appareil dans à peine trois semaine et j’ai trop hâte de découvrir mes dents sans les bagues. J’espère que le résultat sera à la hauteur de mes expériences (mais je pense que oui).
    Je te souhaite donc un bon courage et je te dis à très bientôt pour te montrer le résultat.
    Bisous Zoé.
    Marie Rose
    http://rose-normande.blogspot.fr

  4. Article super intéressant qui me fait retourner en enfance ;-)
    J’ai également porté un appareil dentaire il y a dix ans. Par contre j’ai aussitôt eu le droit au fil de contention en haut et en bas que j’ai encore aujourd’hui et qui est assez galère… mais bon au moins ça ne bouge pas. Malheureusement, j’ai eu un accident de voiture en 2014 et on m’a proposé de reporter un appareil dentaire, chose que j’ai tout de suite décliné puisque déjà, absolument pas les moyens financiers et en plus, aucune envie de souffrir de nouveau… Par contre ça ne m’aurait absolument pas dérangé d’un point de vue esthétique, on voit beaucoup d’adulte en porter et je trouve ça super mignon ! ;-)
    En tout cas, tu as bien du courage de reporter un appareil ! J’ai hâte de voir ton « avant/après » ! Moi j’ai toujours mes anciennes dents en platre ^^
    biz

  5. Je me lance aussi dans l’orthodontie et je me moque un peu du regard des autres d’autant plus que je vois de plus en plus d’adultes porter des appareils dentaires. Après tout je le fais pour moi.
    J’ai déjà fait les empreintes et photos et j’ai RDV la semaine prochaine pour avoir le compte-rendu et connaître la durée.

  6. Je trouve que tu as beaucoup de courage d’entreprendre cette démarche qui doit demander beaucoup de rigueur et de motivation… Cependant parfois sauter le pas est ce qu’il y a de mieux à faire, c’est plus saint que de se plaindre ou de se dévaloriser mais ça demande un immense courage. D’autant qu’à l’appareil s’ajoutait pour toi l’opération des dents de sagesse :-( Tu as fait le plus dure et en plus tu vois deja une nette amélioration, il y a de quoi être vraiment très optimiste je suis ravie pour toi <3

    Annabelle, http://happiness-cocktail.com

  7. C’est vraiment bien cet article, à 28 ans, je suis encore dans la reflexion, j’ai eu un premier rdv et là je bloque, mes dents sont justes légèrement décalées et non alignées sur celles du bas, cela se voit à peine moi je ne vois que ça mais de l’autre côté je n’arrive pas à franchir le cap. Comment les autres vont le prendre et me regarder c’est assez compliqué. Mais c’est génial que tu es franchi ce cap j’espère te suivre dans quelques mois.

  8. Bonjour
    Merci pour cet article qui personnellement me touche car j’hésite depuis longtemps à sauter le pas. Chose que j’ai refusé de faire quand on me l’a proposé à 17ans.
    Serait-il possible d’avoir le nom de ton orthodontiste pour adulte de Lyon ?

    Merci d’avance et courage pour la suite

    Morgane

  9. Merci pour ce joli article : je souhaite également m’en faire poser un mais j’ai du mal à me lancer, et ton témoignage m’aide beaucoup ! Personnellement je n’ai jamais porté d’appareil, mais la pousse de mes dents de sagesse et mes 2 grossesses successives ont complètement bousillées ma dentition ! Je vais suivre tes conseils et prendre rdv très vite : merci pour tout !
    Des bisous

  10. Bonjour Zoé,

    Bravo pour ton courage !
    J’ai également le même parcours que toi. Ado, j’ai porté des bagues (en métal) durant 1 an 1/2 mais mes dents ont rebougés par la suite à cause de mes dents de sagesses qui ont poussés … Ainsi, j’ai gardé pendant longtemps ce complexe avec mes dents (j’avais pas assez de place dans ma bouche pour que mes dents soient alignées, donc elles se chevauchaient).

    Puis, depuis début d’année 2016, j’ai sauté le pas et je suis allée voir un autre orthodontiste (sans doute plus compétent que la 1ère!). J’ai du me faire extraire 4 dents en anesthésie générale mais pas les dents de sagesse ! Le stomatologue m’a retiré mes 4 prémolaires (chose peut-être étrange mais je fais confiance à mon orthodontiste).

    Vu l’alignement des dents, je n’avais pas beaucoup de choix niveau traitement donc il m’a directement souscrit des bagues en céramiques comme les tiennes que je porte depuis début avril. Comme tu l’expliques si bien, lors de la pose et du changement du fil, on ressent pendant quelques temps une douleur mais cela en vaut tellement la chandelle que l’on souffre sans vraiment souffrir je dirais !

    Bon par contre, tu as de la chance, ton temps de traitement est moins long que le mien … J’en ai pour 2 ans si tout se passe bien, donc j’aurais 27 ans lorsque l’on va me les retirer !!

    Au sujet du regard des autres, dans mon métier de consultante, cela ne me pose pas trop de problème. C’était plutôt le regard de mes amis que j’appréhendais … Puis au final, ils ont mis du temps à voir mon appareil et l’ont bien accueillis :-)

    Puis, il faut se dire que l’appareil dentaire n’est plus tabou, nous avons tous le droit à un beau sourire !

    Je te souhaite pleins de bonheur pour tes futures belles dents :-D

    Belle journée,
    Eline

  11. Bonjour Zoé,
    Je me suis un peu reconnue dans ton récit et je voulais partager mon histoire. J’ai les dents du bonheur depuis toujours, du moins aussi loin que remontent mes souvenirs. J’ai porté un appareil au collège, juste en haut car mon orthodontiste disait que celles du bas allaient suivre « toutes seules » Tsss QUE NENNI. Résultat: quand je l’ai enlevé vers mes 13/14 ans, j’avais mes dents du haut bien alignées mais comme il ne m’a donné aucun traitement de maintien, j’ai aujourd’hui 26 ans et mes dents sont écartées (certes pas autant qu’avant). Je n’ai même pas le souvenir d’avoir eu les dents alignés juste après mon appareil… Bref beaucoup de travail pour rien et bien déçue au final. J’habite à Madrid et pensais me faire la technique Invisalign, après m’être beaucoup renseignée dessus, car je ne me vois pas porter des bagues… Je suis allée dans un cabinet pour avoir un devis: le prix serait de 3300€ et la durée environ 8 mois. Pour l’instant je n’ai pas passé le cap car je ne sais pas si je vais être là encore longtemps sachant que j’aimerais retourner en France donc je me retrouve sans trop savoir quoi faire. Je fais beaucoup de fixettes sur les dents: les miennes, celles des gens que je rencontre, etc. Je suis obsédée par regarder leurs dents. Il y a encore 5 ans je ne souriais pas beaucoup sur les photos, j’essayais de sourire la bouche fermée et puis je ne sais pas si c’est avec l’âge et me sentir plus épanouie dans mon corps mais plus ça va et plus je souris avec toutes mes dents et finalement, j’aime bien. Je me trouve plus jolie en souriant plutôt qu’en pinçant la bouche. Ça reste qu’en même un petit complexe car je n’ai pas de copain et je me demande toujours si les garçons que je rencontre ne sont pas rebutés par une fille qui a les dents du bonheur… je me mets à leur place et je n’aimerais pas forcément que mon copain ait les dents écartées car je ne trouve pas ça joli et je n’aimerais pas qu’il me renvoie ma propre image. Je me mets à ta place et je pense qu’être dans une relation sérieuse avec quelqu’un fait que tu n’as plus à te préoccuper si ton copain va continuer de t’aimer avec appareil car la question ne se pose même pas. Voilà, pardon pour lancer mes idées un peu en vrac mais je voulais réagir à ton post sachant que je partage tes complexes au sujet des dents… J’espère qu’un jour je me lancerai !

  12. Bonjour Zoé,

    je trouve ta décision courageuse, j’ai moi même eu un traitement orthodontique à l’âge adulte et nécessite même une intervention maxillo faciale et oui rien que cela, j’ai eu à l’époque notamment au travail des réflexions d’un collègue homme à propos de cet appareil, celui-ci n’avait pas un physique de rêve loin de là et pourtant je ne lui ai jamais dit, dans l’ensemble avant et même maintenant peu m’importe le regard des autres sur mon physique aussi si un nouveau traitement doit avoir lieu et cela en prend le chemin ce sera avec des bagues métalliques sur le devant, pas de souci, j’assume!!! mais je ne tiens pas de blog comme toi et chacune son choix et sa perception, en bref tu verras tu seras ravie du résultat et la gouttière une fois que ton appareil est retiré est très facile à vivre, la liberté.

  13. Bonjour Zoé,
    je me retrouve beaucoup dans ton article. j’ai fait aussi le choix de l’orthodontie « adulte » que j’ai portée de 21 à 23 ans, quand j’étais étudiante. A part quelques regards insistants, les adultes sont bien moins ingrats que les enfants ! Je n’aurais jamais pu avoir un appareil au collège, j’étais tellement peu sûre de moi… c’était pas le top en fac mais zéro remarques, ça aide.
    c’est très difficile à assumer, je te comprends, mais franchement ça vaut le coup! J’ai 39 ans aujourd’hui et je n’ai plus jamais eu de problème avec l’alignement (même si je n’ai pas bien fait la contention ;-)), et désormais je n’y pense plus du tout…
    par contre, pour la durée, pour moi ça a duré plus de deux ans, alors qu’on m’avait dit 18 mois, donc ne t’emballe pas trop : il vaut mieux s’attendre au pire et avoir une bonne surprise que l’inverse !!!
    bon courage en tout cas
    Céline

  14. Tout d’abord MERCI pour cet article ! A 24 ans, j’ai décidé de me lancer aussi car très complexée … Mon orthodontiste me pose mon appareil dans une semaine et je suis très stressée ! Je suis sûre de ma décision et je suis motivée mais j’appréhende tellement le côté esthétique et le regard des autres … Mais j’essaie de relativiser autant que possible et je pense au résultat ! En tout cas c’est super de partager ton expérience et on se sent moins seule d’un coup. Encore merci et bonne continuation à toi Zoé !!! :)
    Audrey

  15. J’aimerais bien faire un traitement aussi mais j’avoue que ça me fait un peu peur, et ça risque de durer longtemps …. merci d’avoir partagé ici ton ressenti et ton expérience

  16. C’est assez drôle de voir la difference de mentalité selon les pays par rapport à l’orthodontie adulte ! J’ai passé quelques semaines au Brésil au début de l’année et la beaucoup d’ adultes que je croisais avait des bagues et des appareils, mais s’assumaient totalement avec ! La plupart avait des bagues de couleurs assez flashys (rose, jaune, parfois multicolore !)
    En tout cas bon courage, j’ai enlevé les miennes il y a bientôt un an et ça fait vraiment du bien ;)

  17. Chaque cas est différent mais je te conseille pas la contention à vie avec un fil invisible collé derrière les dents du bas. J’en ai une depuis la fin de mon appareil dentaire et maintenant mon dentiste me conseille de la retirer d’urgence car elle a énormément fragilisé mes dents et ma gencive, (risque de déchaussement d’ici quelques années, ça fait peur)
    de plus c’est un vrai nid à bactéries et tartre malgré les brossages
    sinon je salue ton courage, et tu connaitras une immense joie quand tu auras de superbes dents :)

  18. Oh làlàààà, celui que je suis allée consulter met des contentions à vie aussi…
    Et à lire les commentaires, ça fait peur… ça fragilise dents et gencive dans des cas particuliers ou systématiquement, d’après votre orthodontiste, Anita ?
    Merci,
    Charlène

  19. Hello, ça m’a fait beaucoup de bien de lire ton article!
    J’ai fais poser mon 3ème appareil dentaire hier. J’ai 24 ans..
    J’en ai posé un premier (comme la plupart des enfants/ados) j’en ai eu un de la 6ème à fin 4ème.
    Sauf que ma dent de devant s’est avancé (le fil pour bloquer les dents n’était pas conseillé donc je n’ai pas insisté sachant que je n’étais pas bcp renseignée sur le sujet)
    J’ai voulu remettre un appareil en 2nde jusqu’à la mi 1ère. Idem pas de fil de contention, soit disant j’étais trop jeune à la fin du 1er donc c’st pour ça que ma dent s’était avancé.
    Puis quelques années après ma dent (toujours la même, je suis tombée dessus étant petite, donc cassé en 2 (ça ne se voit pas grâce au morceau qui ont rajouté) mais du coup cette dent est fragilisée et s’avance tant qu’on ne la bloque pas avec un fil. J’ai attendu plusieurs années, et elle s’avançait de + en +. Jusqu’à mi 2016 où je ne supportait plus mon sourire, ça devenait un calvaire pour parler avec quelqu’un. J’ai eu des gouttières à mettre 20h/24h (j’ai demandé à mettre l’appareil lingual mais pour une dent ça ne valait pas le coup et l’ortho disait que le coup était trop élevé pour une seule dent) donc j’ai payé pour une gouttière transparente, douleur insupportable, je me réveillais en pleine nuit pour retirer la gouttière tellement je souffrais et la laissait dans mon armoire pendant 2 semaines, jusqu’au jour où je décidais de la remettre. Ainsi de suite pendant quelques mois. Puis j’ai décidais de reprendre rdv avec l’orthodontiste pour lui dire que je ne mettais jamais cette gouttière et que rien n’y faisait je n’étais pas assez sérieuse. J’ai donc demandé un rdv ultérieur pour mettre un appareil dentaire transparent. Il m’a dit ok on peut le mettre maintenant, tu le garderas 6 mois, je n’étais pas du tout préparé psychologiquement. J’ai refusé, il m’a dit alors rdv dans 2 mois (pas avant) du coup j’ai dis ok on le fait maintenant, je me voyais mal attendre 2 mois je me connais j’aurai appelé 2 semaines avant pour annuler le rendez vous, là j’étais sur place j’ai pris mon courage à 2 mains, et me voilà appareillez jusqu’à cet été. Ca m’a fait beaucoup de bien de lire ton article et voir que je ne suis pas la seule dans ce cas(je sais que beaucoup d’adultes posent/reposent un appareil mais je m’étais toujours dit « pas moi » . ceci dit je ne regrette pas! Et je conseillerais tout le monde ayant un complexe, les dents c’est super important!

  20. Juste MERCI pour ton article, qui me remonte le moral au lendemain de ma pose des bagues, où je fonds en larmes devant mon ordi… A 27 ans c’est mon 2ème traitement orthodontique, le premier s’étant achevé il y a 12 ans… sans contention, d’où la nécessité d’en refaire un 2eme.
    J’aurais juste une question: au début du traitement tu dis qu’on t’a posé des cales sur les molaires, on m’en a mis aussi et j’ai un mal fou à mâcher ! Hier j’ai essayé de faire un repas normal mais j’ai mis 1h à le manger, et en plus après j’ai eu mal au ventre car je pense que les aliments n’étaient pas assez mâchés… Du coup aujourd’hui j’ai mixé tous mes aliments solides… Peux-tu me dire au bout de combien de temps tu as pu remanger normalement sans difficulté et surtout au bout de combien de temps on te les as enlevées ?? ça me rassurerait un peu..
    Je te souhaite bon courage pour la suite & fin de ton traitement!
    Merci,
    Marina.

    1. Oh COURAGE Marina <3 Les cales j'en garde un souvenir tellement pénible, tu as l'impression de ne plus pouvoir joindre les dents du haut et du bas. On me les a retirées au bout de deux mois il me semble, mais tu vas voir que tu vas t'habituer au bout de quelques jours. Par contre tout ce qui est spaghetti etc, je te déconseille, impossible à mâcher correctement haha !

  21. Bonjour, je suis dans une situation identique à la votre, sauf que je démarre mon traitement. Portez vous toujours votre appareil? Quels sont les resultats? Merci de votre réponse, Sandra.

  22. MERCI beaucoup Zoé pour ce témoignage !! Tu n’imagines pas à quel point cela peut m’aider ! A 40ans, Je viens de poser les bagues pour en finir avec ce complexe invisible pour les autres. Ma dentition a toujours été « correcte » mais au fil du temps, elle a évolué tranquillement vers un mauvais positionnement de certaines dents. J’ai voulu prendre les choses en main avant que cela n’empire, mais je dois bien avouer que les premiers jours sont très difficiles à vivre ! Alors voilà, je tenais à te dire que ton expérience racontée sans tabous me fait énormément de bien au moral. Un grand merci à toi et à tout ceux qui osent en parler avec bienveillance!!

  23. Merci beaucoup pour ce très intéressant témoignage cela m’a enormément rassuré !
    J’en suis encore à la phase des devis mais je suis très motivé pour enfin commencer cela à 34 ans.

    Encore merci

  24. Super cet article, je viens de le dévorer.
    Je porte des bagues en céramiques depuis 1 semaines seulement et le traitement annoncé est sur 24 mois. Autant dire que le chemin est long.

    Je suis déjà habituée avec les bagues même si j’ai beaucoup de mal a parler correctement et fermer ma bouche…

    Ma grande problématique, c’est d’assumer. Je n’ose pas sourire et je baisse la tête alors qu’en général je parle toujours aux gens en les regardant droit dans les yeux. Question de respect. Et que dire de mon capital séduction… Je suis célibataire et mon sourire a toujours été mon atout (malgré mes dents mal foutue). J’ai l’impression de ne plus être moi-même et que ma vie va être entre parenthèse pendant 2 ans…
    Je n’ai pas envie de parler de mes bagues aux gens car justement, j’aimerais essayer de penser à autre chose. Ce n’est pas simple.
    Du coup je ne sais pas comment faire, je n’ose pas trop aller dans les endroits où il y a du monde et je dois revoir un homme que j’ai rencontré avant la pose, sauf que cela me tétanise qu’il me voit avec ça…

    Mon compte insta: clem_braces

  25. J’ ai 72 ans !!!! Toute ma vie j’ai été complexée par mes dents trop serrées qui se chevauchent ..
    et 2 canines qui pointent en avant !!!
    Enfin je me suis décidée , et ,ce matin on m’a posé bagues et fil ..
    Si j’ai attendu si longtemps , c’est à cause du prix , cela coute cher , et cela est très regrettable ,
    J’aurais aimé le faire plutôt ….
    Maintenant j’ai hâte de voir le résultat , mais… patience… il faut savoir attendre…
    Cordialement .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *