Mon Festival de Cannes 2017

ZOE_CANNESA

Cette année encore, j’ai eu l’immense joie de vivre à nouveau une folle expérience en plein Festival de Cannes avec Maxime. C’est la quatrième année consécutive et je crois que je ne pourrais pas m’en lasser ! Comme je vous l’ai expliqué les années précédentes, le cinéma tient une place importante dans ma vie pour plusieurs raisons et je suis complètement fascinée par tout ce qui gravite autour. Quand j’ai reçu l’invitation de la part de S.Pellegrino pour la 70ème édition du Festival de Cannes, j’étais folle de joie… Et je n’étais pas au bout de mes surprises ! Le programme avait tout pour me plaire mêlant gastronomie italienne, cinéma et montée des marches pour la projection du dernier film en compétition (avec mon acteur préféré du monde entier… !).

Le premier jour nous avons assisté à la projection en avant première du documentaire retraçant la carrière incroyable du Maestro qui a révolutionné la cuisine italienne moderne : Gualtiero Marchesi. La séance avait lieu au sein du Palais des Festivals et j’ai pu pour la première fois me rendre compte de l’immensité du lieu. Je ne connaissais que la plus grande salle, le Grand Théâtre Lumière où ont lieu toutes les projections des films en compétition, et je n’imaginais qu’il y avait autant d’étages et de salles ! Le documentaire était très intéressant et assez émouvant car Gualtiero Marchesi était dans la salle et découvrait les images en même temps que nous.

Nous sommes ressortis de la projection affamée par toutes ces images alléchantes. Ce qui tombait plutôt très bien puisqu’un diner incroyable organisé par San Pellegrino nous attendait sur la terrasse du Radisson Blu, privatisée pour l’occasion. En plus d’une vue magique sur Cannes et sur la mer, nous avons eu le privilège de nous installer à la table de Gualtiero Marchesi et de goûter à la cuisine de trois des plus grands cuisiniers italiens actuels : Andrea Berton, Carlo Cracco et Davide Oldani.

Le lendemain, après une bonne nuit de sommeil dans notre chambre du JW Marriott, nous avons retrouvé toute l’équipe S.Pellegrino pour un déjeuner sur la plage Nespresso. J’étais ravie de retrouver ce lieu qui reste un de mes préférés pendant le Festival pour faire une pause les pieds dans le sable. J’ai ensuite retrouvé ma chambre les préparatifs avant la montée des marches. S.Pellegrino avait tout prévu et j’ai pu faire me faire coiffer et maquiller avant d’enfiler ma tenue pour l’occasion.

J’ai opté pour une queue de cheval très haute avec un joli smocky foncé sur les yeux. Quant à ma tenue, j’ai une fois de plus opté pour une combinaison ! Je crois que c’est ma pièce préférée pour ce genre d’occasion car cela reste assez simple tout en étant chic et confortable. Je me suis offert un modèle de chez Diane Von Furstenberg en satin rouge à fines bretelles et ceinture à nouer autour de la taille. Je l’ai fait légèrement raccourcir (vous connaissez mon amour pour les longueurs 7/8ème) et n’étant pas pas une aficionados des très hauts talons, j’ai choisi de porter la version pailletée de mes babies chouchoutes Repetto qui sont d’un confort absolu. Je n’ai pas eu envie de me compliquer la vie pour trouver LA pochette où rentrerait mon téléphone et je me suis dit que mon petit 2.55 avait tout à fait sa place sur le red carpet. Pour les bijoux j’ai opté pour la collection Lion de la talentueuse créatrice Florence Verdier découverte par le biais de mon ami Nicolas. Maxime quant à lui, était à nouveau habillé par les lyonnais spécialisés dans la confection de vêtements sur mesure : Sur mon 31.

Est venu ensuite le moment que j’attendais avec la plus grande impatience, la montée des marches pour dernier le film en compétition : « You Were Never Really Here » de Lynne Ramsay. Quand j’ai découvert la programmation et que j’ai compris que c’est ce film que nous allions voir, j’étais dans tous mes états. Pourquoi ? Parce que c’est mon acteur préféré du monde entier qui tient le rôle principal… Joaquin Phoenix !!! C’est toujours complètement fou pour moi de me retrouver dans cette salle mythique en présence de l’équipe du film qui le découvre en même temps que nous. Quand la salle s’éteint et que l’annonce officielle retentit, il règne une ambiance tout à fait particulière et je trouve ça très émouvant.

J’ai adoré le film, je n’ai pas vu le temps passer et j’ai trouvé Joaquin Phoenix incroyable, une fois encore… Il a un pouvoir d’interprétation dingue, on sent qu’il habite chacun de ses personnages de la façon la plus poussée qui soit. Je n’ai pas vu les trois premier longs métrages de Lynne Ramsay mais « You Were Never Really Here » est percutant et bouleversant. Mention spéciale pour la très jeune actrice Ekaterina Samsonov et son jeu brillant, du haut de ses 14 ans. J’ai adoré la mise en scène, la lumière et la BO. J’espérais que Joaquin Phoenix remporterait le prix d’interprétation masculine le le lendemain lors de la cérémonie… Ca n’a pas loupé, double joie :)

Ce qui est amusant c’est que l’année dernière nous avions également assisté à la projection du dernier film en compétition avec « Le Client » d’Asghar Farhadi et c’est son acteur principal, Shahab Hosseini, qui remportait aussi le prix d’interprétation masculine !

La date de sortie du film n’est pas encore annoncée mais vous pourrez aller le voir les yeux fermés.

Je ne sais pas si j’aurais la chance de vivre un 5ème Festival à Cannes mais ce sont des souvenirs incroyables qui font partie des plus beaux moments vécus grâce à mon blog.

Merci à toute l’équipe S.Pellegrino pour cette expérience !

_

_

_

 

IMG_8938IMG_8869IMG_8933AIMG_8868IMG_8887IMG_8879IMG_8903IMG_8906IMG_8978IMG_8909IMG_8983IMG_8867IMG_8881IMG_8866IMG_8974

IMG_8946IMG_8981IMG_9006IMG_8982 IMG_8970IMG_8985IMG_8997ZOE_CANNESAIMG_8989-1IMG_9007

_

_

_

Création de contenu dans le cadre d’un partenariat avec S.Pellegrino

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestGoogle+

Vous aimerez

14 commentaires sur “Mon Festival de Cannes 2017

  1. Tu es sublime, je t’ai trouvé très élégante sur les marches et je compte sur toi pour nous faire partager d’autres festivals!!! en grande fan de Joaquin aussi, je ne demande rien de mieux que de le voir plus souvent en photo :)

  2. Quelle chance tu as de vivre tout ça !
    Je me demandais, tu as mis une photo d’une assiette avec une spirale jaune, qu’est-ce donc comme plat ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *